Society of Games

27 05 2010

Chose promise (dans le post précédent), chose dûe. Voici donc un post sur les jeux-vidéos. Rassurez vous de suite, je ne vais pas m’étaler sur comment tel ou tel jeu est trop, que c’est de la balle qui déchire sa race (Grave !). Plutôt je vuôulais vous faire part de mon avis sur les jeux-vidéos dans notre société. L’avis traditionnel à ce sujet c’est que les jeux-vidéos sont réservés à une bande de jeunes antisociaux avec un bronzage TV (no-lifes pour faire court). C’était déjà le cas lorsque le premier jeux-vidéo est sorti en 1962, lorsqu’une bande de jeunes geeks ont crée Spacewar ! sur les ordinateur du MIT. Vous vous rendez compte ? Ils ont détourné un outil scientifique de pointe pour une occupation frivole et sans intérêt, pour s’amuser. Quel scandale ! Même si les mentalités n’ont pas beaucoup changé à ce sujet et que le jeux-vidéo reste une occupation dont le seul but est l’amusement, il commence, contre vents et marées, à occuper une place prédominante dans notre société.

Je m’explique. Cette épiphanie est née de deux événements ayant eu lieu la semaine passée. Tout d’abord les 30 ans de Pac-Man. A cette occasion, Google avait remplacé son logo habituel par un logo Pac-Man jouable (c’est juste une image à droite, j’ai envie que vous me lisiez). Plein de gens ce sont donc amusés à chasser le fantôme avec le bonhomme jaune. Or ils semblerait selon RescueTime, que ce logo soit responsable d’une perte possible de 120 millions de dollars. Pas mal pour un jeu qui à 30 ans. L’autre événement c’est la sortie au cinéma de Prince of Persia, adaptation du jeu éponyme. Je n’ai aucun doute que ce soit un navet, mais avec l’avénement de la 3D il a un plus gros potentiel de blockbuster que ses prédécesseurs (Resident Evil et Tomb Raider).

On peut donc se dire que le jeux-vidéo à une influence négative sur la société. Ce qui n’est pas faux au vu des exemples ci-dessus. Mais je suis sur que c’était pareil pour le cinéma à ces débuts, pareil pour la télévision. Surtout qu’il part avec un handicap de taille. Il faut l’équipement approprié et il n’est pas toujours très facile d’accès. Voir le pad PS3 à gauche. Pour moi c’est facile j’ai l’habitude, mais tout ces boutons peuvent être déroutans pour le néophyte. Mais ces exemples illustrent surtout que le monde de jeux-vidéo sort de ses plates(formes)-bandes pour envahir notre vie de tout les jours. Bien sûr tout celà amène de l’eau au moulin de ses détracteurs, mais il y a des retombées bénéfiques a ce phénomène. Par exemple, sans le succès de Pokémon, peu de jeunes se serait interessés à la culture du manga et de l’anime, voir la culture japonaise tout court. Sans les efforts incessant de Sony et des développeurs Playstation, peu de gens achèteraient une TV HD. Sans marché potentiel, pas de développement et pas de recherche. Sans Playsation, pas de Blu-Ray. Sans les Lapins Crétins pas de soirées entre amis passer à roter au sommet de l’Arche de Triomphe. On peu ajouter à celà Bioshock qui met en scène de façon magnifique l’Art Déco et Simcity qui vulgarise l’urbanisme à grande échelle. Ok, j’admets que les deux derniers exemples sont un peu tirés par les cheveux. J’ajouterais, parce que je suis un peu utopiste parfois, qu’il a traversé beaucoup de barrières culturelles (cf. les chinois et World of Warcraft*).

Le fait est que je pense que le jeux-vidéo va prendre une place de plus en plus important dans les années à venir. On pourrait même dire que c’est devenu une forme d’art, surtout quand on voit les efforts de certains designer en terme d’immersion et de création.

Voilà ce post est déjà plus long que prévu donc je vais m’arrêter là, j’ai un film de poisson à faire. Je vous laisse avec le trailer de Prince of Persia version cinéma**.

* Ok, c’était encore un mauvais exemple.
** Je confirme c’est vraiment un navet.

Advertisements

Actions

Information

2 responses

28 05 2010
DrYak

Jeux vidéo dans notre société: Après les jeux-vidéo, la télévision, les jeux de rôles, les bandes-dessinées, les livres (si), l’école (sisi), la philosophie grecque (sisisi !)….

…je me demande quel sera le prochain média a être considéré par les vieux (à savoir nous, c’est notre tour à être les prochains) comme à la source de tous les maux de la société moderne et le premier pas vers la fin de la civilisation….

(Et pour prince of persia, appèle-moi vieux jeux, mais je continue de ne jurer que par les 2 premiers volets en 2D…)

31 05 2010
Jr Prod

Ah ben, ça ne nous rajeunit pas tout ça… enfin, surtout pas prince of persia.

Chris, tu te souviens des après-midis passés chez toi durant le collège? Je rédigeais les rapports de bio (que tu me dictais) pendant que tu jouais sur le PC? La belle époque 😉

D’un autre côté, toute séance révision & jeux a toujours été suivie par une séance d' »échecs » (sans jeu de mot) de grande qualité. Comme quoi, jeux vidéos et stimulation intellectuelle ne sont pas forcément incompatibles…

A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :